L'Ennéagramme, outil de connaissance de soi et de développement

Dans mon dernier article, j’évoquais l’importance de la connaissance de soi pour stimuler la capacité d’action, la motivation et la décision.

 

Mais la connaissance de soi a également pour objectif, en plus de mieux comprendre ses mécanismes et schémas de pensée et d’action, d’identifier les voies d’amélioration et de développement personnel. En cela, l’ennéagramme est pour moi l’Outil de développement personnel par excellence.

 

Dans cet article, je vous propose de découvrir cet outil d’analyse de la personnalité et en quoi il peut vous aider à trouver vos axes de développement personnel.

 

L’objectif ? Mieux vivre avec soi-même et les autres, développer un projet de vie cohérent avec mes besoins…

 

Qu’est-ce que l’enneagramme ?

 

Comme tous les outils d’analyse de la personnalité, l'Ennéagramme permet une meilleur compréhension de son propre fonctionnement dans les divers contextes de sa vie (personnel, relations amicales, famille, travail, etc.).

Il offre une exploration de vos motivations principales qui conditionnent vos perceptions, vos pensées, vos émotions et vos comportements.

Il vous permet également d’anticiper vos comportements sous stress, et ceux des autres types de personnalité, afin de mieux les gérer et agir en conséquence.

Ainsi, c’est un formidable outil d’optimisation de votre communication interpersonnelle, développant votre compréhension de l’autre, votre empathie et votre acceptation de vous-mêmes et des autres.

Enfin, c’est un outil d’évolution et de transformation personnelle et professionnelle (en management notamment) qui facilite l’identification des axes de progression.

 

 

Comment trouver sa base ?

 

Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) points (grammos). En effet, l'Ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur un cercle. Chaque point représente un des profils de personnalité décrits par le modèle de l'Ennéagramme.

 

L'Ennéagramme a pour base l'idée que tout être humain dispose de trois formes d'intelligence, qu'il appelle le centre :

  • Le centre instinctif,
  • Le centre émotionnel,
  • Le centre mental.

Les trois centres sont relativement autonomes. Nous avons tous tendance à préférer un des trois centres. 

Le centre préféré peut être employé de trois manières différentes : 

  • vers l'intérieur,
  • vers l'extérieur,
  • en recherchant une sorte d'équilibre entre l'intérieur et l'extérieur. 

Chacun des profils de l'Ennéagramme privilégie une de ces trois directions d'utilisation de son centre préféré. 

 

Par ailleurs, chacun des 3 centres dispose de son émotion de base, émotion à l’origine de nos actions (cf. schema 2). Cette émotion de base motive nos actions et conditionne notre vision du monde.

 

A ce stade, vous pouvez déjà vous situer sur le cercle en vous posant les questions suivantes :

  • Lorsque je dois prendre une décision, je fais confiance d’abord à ma tête (réflexion mentale, logique…), à mon cœur/mes émotions ou à mes « tripes »/mon instinct ?
  • Mes comportements sont-ils souvent dictés par la colère (envers moi = intérieure, envers les autres = extérieure ou neutre), la peur ou la honte/la tristesse ?

Par la suite, l’analyse détaillée de chacune des bases et votre capacité à vous reconnaître dans les descriptifs proposés vous aident à préciser votre positionnement sur le cercle et donc identifier votre base.

 

Le schéma ci-contre peut vous aider à vous positionner plutôt sur un centre ou une base :

 

Compulsion (rouge) = ce que la personne essaie d’éviter à tout prix

Apport (vert) = ce qu’elle recherche

 

 

 

 

Comment identifier mes axes de progression et de transformation ?

 

Au-delà de l’identification de sa base, l’Ennéagramme distingue deux éléments complémentaires permettant de faire le point sur son développement personnel actuel et optimal :

  • Les ailes (ouverte et fermée),
  • Les directions (ouverte et fermée)

Chacune des 9 bases dispose de 2 ailes, constituées des deux bases adjacentes :

Exemple : la base 9 a une aile en 8 et une aile en 1.

Selon votre parcours de vie, vos ailes sont plus ou moins ouvertes. Bien souvent, l’une est plus ouverte que l’autre (aile principale). Elle constitue une sorte de « sous-type » de votre base initiale.

Identifier le niveau d’ouverture et d’influence de ses ailes permet d’identifier des axes de progression possibles dans son chemin de vie.

 

 

Dans le même esprit de développement personnel, les directions (sens des flèches sur le schéma ci-contre) peuvent vous aider à identifier d’autres axes de progression.

Le sens de la flèche indique la direction « ouverte », c’est-à-dire celle qui vous est facilement accessible et permet d’ajouter les aspects de la personnalité située au bout de cette direction.

Exemple : l’Altruiste (base 2) va se positionner en Leader (base 8) pour renforcer le partage et l’amour.

A l’inverse, la direction « fermée », c’est-à-dire la base située à l’origine de la flèche arrivant sur votre base, constitue un autre axe de développement.

Exemple : Le Perfectionniste (base 1) a beaucoup de mal à éprouver de la joie, de la satisfaction et est plutôt pessimiste. Expérimenter les apports de la base 7 (l’Epicurien) peut assouplir sa compulsion (la colère) et lui permettre de « lâcher prise » sur son degré d’exigence permanent.

 

Pour aller plus loin…

 

Cet article n’a pas vocation à vous détailler l’ensemble des éléments à prendre en considération dans la recherche de votre base, mais plutôt de vous faire découvrir cet outil que j’affectionne particulièrement.

 

Il vous appartient de « creuser » le sujet par vous-même en visitant par exemple le site de l’Institut Français de l’Ennéagramme, qui fournit un descriptif très détaillé de chacune des bases.

 

Vous pouvez également choisir de vous faire accompagner dans cette quête soit en séances individuelles soit en participant à des ateliers collectifs sur l’Ennéagramme. Si tel était votre choix, n’hésitez pas à me contacter pour prendre rendez-vous ou à vous inscrire à notre « Atelier de soi(e) », qui propose plusieurs exercices de connaissance de soi, dont bien sûr l’Ennéagramme.

 

Dans tous les cas, sachez qu’il faut du temps parfois pour découvrir sa base, et qu’il n’existe aucun questionnaire vraiment fiable vous permettant de l’identifier car, en tant qu’outil de développement, il invite d’abord et avant tout à se tourner vers soi-même, à l’introspection et favorise ainsi l’acceptation, de soi et des autres.

 

Accordez-vous le temps qu’il faut pour atteindre votre base.

 

 

Merci pour votre lecture et n’hésitez pas à partager cet article et nous faire part de vos commentaires.

Écrire commentaire

Commentaires : 0