Changements et transitions : comment y faire face sereinement ?


Tout au long de notre vie, nous affrontons des changements plus ou moins choisis : entrer dans l’âge adulte, entrer dans la vie active, dans la parentalité, changer de carrière, prendre sa retraite, etc.

 

Chacun de ces changements s’accompagne de transitions pour l’individu. Les difficultés que certains éprouvent souvent lors de changements, même désirés, viennent de ces phases de transition gérées trop rapidement car inconfortables, et qui ne permettent pas à l’individu d’entrer dans l’acceptation réelle de sa nouvelle situation.

 

Alors comment réussir ses changements et transitions ?

Dans son ouvrage « Les transitions de vie » (InterEditions, 2006), Williams Bridges distingue la notion de changement, qui reflète une réalité concrète et objective vécue par un individu (un déménagement, un nouvel emploi, etc.), de la notion de transition, qui constitue la partie subjective du changement (adaptation interne, psychologique, que l’individu opère face à ce changement).

 

C’est cette partie subjective et la façon dont l’individu va la gérer, qui détermine le degré de difficulté et le temps nécessaires de l’adaptation (ie l’acceptation définitive de la nouvelle situation).

 

On distingue en général 3 phases dans la transition :

  • le renoncement à la situation actuelle, ie la fin de cette situation,
  • la zone neutre, marquée par l’incertitude et le doute,
  • le nouveau départ, ie l’intégration de la nouvelle situation.

 

 

Une transition est d’abord une FIN.

La première phase d’une transition est une fin, qui implique de faire le deuil de la situation que l’on quitte. Cette phase peut se révéler douloureuse, même dans le cas d’un changement désiré, puisqu’elle oblige à poser un regard sur les bons et mauvais côtés de notre vie. De plus, elle peut renvoyer à d’autres pertes passées et aux émotions qui s’y rattachent. Cette phase laisse place à un vide, parfois angoissant, que l’individu va chercher à quitter au plus vite. Cependant, elle est un passage obligé à toute transition.

 

La zone neutre : le temps de la réflexion sur soi et de la réorientation

Cette phase se définit par un temps de vide et de questionnements, souvent inconfortable, et pourtant indispensable pour extraire l’individu de ses habitudes passées. Elle est l’occasion d’accéder à une nouvelle conscience de soi et de ce qu’il souhaite être désormais. La vivre pleinement, en analysant ses émotions, permet de se réorienter, de se réinventer intérieurement et d’aboutir à la transformation essentielle qui s’effectue lors de toute transition. Ne pas la négliger et se faire accompagner lors de cette réflexion peut faciliter la réussite de la transition et l’adaptation au changement vécu.

 

L’acceptation, un nouveau départ.

Phase de clôture de la transition, l’acceptation replace l’individu dans l’action, validant ainsi l’aboutissement de sa phase de réflexion. Prêt à vivre la nouvelle situation, il saura saisir les occasions qui feront de ce changement une nouvelle opportunité.

 

Une vie est une succession de transitions

Notre vie est faite d’une succession de transitions qui nous permettent d’avancer et de mûrir. Bridges distingue 4 grandes transitions dans la vie de chacun :

  • la sortie de l’enfance et le passage à l’autonomie, qui permet à chaque individu de développer son identité propre, 
  • le cap de la trentaine, synonyme du passage à l’âge adulte et de prise de décisions parfois lourdes,
  • le cap de la quarantaine, appelée parfois « crise de milieu de vie », placé sous le signe du bilan et du renoncement à certaines illusions, mais aussi de découverte sur soi et sur ce que l’on souhaite être réellement,
  • le passage à la vieillesse, déterminée par la recherche de sens à la vie et de réflexion profonde sur soi.

A ces 4 grandes transitions s’ajoutent des transitions liées aux changements professionnels liés aux projets et objectifs de l’individu, qui peuvent eux-mêmes générés des changements personnels (mutation, changement de poste, etc.). Ces transitions professionnelles et personnelles peuvent être nombreuses et peuvent s’enchaîner rapidement, laissant peu de temps à l’individu pour atteindre la phase d’acceptation de chacune. De plus, quand les objectifs ne sont pas atteints, l’individu vit alors un échec et une transition difficile. En découlent découragement et doutes sur ses choix, poussant l’individu à opposer une plus grande résistance au changement.

 

Le coaching de transition, un accompagnement utile

Pour affronter une transition de vie, chaque individu va faire appel à ses expériences passées pour mettre en place une stratégie d’adaptation lui permettant de faire face à cette nouvelle transition.

Cependant, dans certains cas, la stratégie de « gestion de la transition » est elle-même basée sur une « mauvaise transition ». Les erreurs alors commises dans le passé se reproduisent et rendent plus difficiles les nouvelles adaptations.

Se faire accompagner, lors de transitions importantes, permet :

  • d’éviter de reproduire des schémas rendant les transitions plus difficiles,
  • de mettre pleinement à profit la zone neutre afin d’avancer vers une meilleure connaissance de soi et de ce que l’on souhaite être,
  • d’anticiper les bénéfices de la nouvelle situation, facilitant ainsi l’acceptation de la fin de la situation actuelle,
  • de préserver son environnement tout en avançant vers le changement,
  • et de développer une stratégie d’adaptation efficace et rassurante, visant à développer son autonomie face à la gestion des transitions futures.

 

Certaines transitions ne nécessitent que trois ou quatre séances, d’autres plus profondes peuvent se poursuivre sur quelques séances complémentaires. Quoi qu’il en soit, il convient d’en discuter avec votre coach lors de l’entretien préalable.

 

Pour tout complément d’information et demande de coaching, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Coaching & Co vous accompagne dans vos transitions de vie

pour vous permettre de faire face aux changements en toute sérénité.